Version imprimable Le thème 2016 pour les plus impatients

Le concours de nouvelles pour les jeunes de 15-20 ans !

Note : 2.1/5 (7 notes)

C'est les vacances !
Et pourtant tu songes peut-être déjà à participer au concours de nouvelles 15-20 ans 2016 (Ta présence sur ce site le laisse penser en tout cas).

Cette année, une fois n'est pas coutume point de thème ou de phrase, mais une photo !
Tu devras judicieusement intégrer la scène de cette photo dans ta nouvelle.


Ce n'est probablement pas une mauvaise idée de commencer à penser au concours. En tout cas ça ne peut pas faire de mal. Les rencontres de cet été, les lieux visités, les expériences vécues seul, avec sa famille ou avec d'autres pourraient bien inspirer quelques passages de ton récit...


Bon été.
Dès le mois de septembre, on se retrouve pour de nouveaux articles sur ce site.



Version imprimable Ecrire une bonne nouvelle

Conseils d'Isabelle Collombat ou l'art de la pâte à pizza

Note : 3.2/5 (8 notes)

Pour Isabelle Collombat difficile d'expliquer aux autres comment ils doivent s'y prendre. Elle n'a pas de recette ou de secret à délivrer... et pourtant dès qu'elle est lancée, elle partage volontiers quelques bons conseils.
Lis plutôt (je mets en gras ce qui me semble important).


"L'écriture, c'est plutôt l'art de la débrouille, un artisanat, une étrange domestication de soi-même, un état de concentration pour tenter de trouver, à force de travail, les mots. Et en même temps, il faut savoir se montrer ouvert et réceptif.


Patient, opiniâtre et endurant. Ecrire, réécrire, lutter contre le découragement, s'y remettre et recommencer, relire, reprendre le texte, reconstruire l'histoire.

J'ai lu qu'Alice Munro, écrivaine canadienne, prix nobel de littérature en 2013 a choisi d'écrie des nouvelles faute de temps. Jeune femme active et mère de famille à la fin des années soixante, elle a considéré qu'elle n'aurait jamais pu s'atteler à des textes longs qui aureint exigé de sa part un trop grand engagement. Si je comprends parfaitement Alice Munro, puisque je suis dans le même genre de situation, je pense que les textes courts exigent aussi beaucoup de travail et prennent du temps. Parfois, des textes de quelques pages demandent plusieurs mois, plusieurs années de travail car chaque mot compte. Encore plus que dans le roman.


Lors de mes rencontres dans des lycées, j'explique souvent ce qu'est pour moi
le principe de la pâte à pizza
Il faut, pour comprendre, avoir déjà fabriqué une pizza sans acheter la pâte déjà toute faite ! Bref, pour faire une bonne pâte à pizza, il faut de la farine, de la levure, de l'eau, un peu de sel et parfois aussi un peu d'huile d'olives. On délaye la levure dans l'eau, on mélange le tout, on pétrit avec énergie et on obtient une boule de pâte qu'on laisse reposer. Au bout d'un certain temps, au moins une heure, on reprend sa pâte, elle a bien gonflé. On peut alors la travailler au rouleau à pâtisserie, l'étaler et la garnir.

Un texte, c'est pareil. Il faut le faire reposer, le faire gonfler, sauf que ça prend un peu plus d'une heure, même s'il est court.
C'est un phénomène étrange que j'ai découvert au fil du temps. J'ai commencé à écrire avec des nourissons, puis des petits enfants dans les bras. Tout en adorant m'occuper d'eux, je regrettais de ne pas avoir plus de temps pour écrire. Dix ans plus tard, je manque toujours de temps, mais j'ai compris que, même lorsque je n'écris pas, mon histoire continue à vivre en moi et que, même si je ne suis pas derrière mon ordinateur, le processus ne s'interrompt pas.



Au contraire, tout ce temps passé sans écrire nourrit mon travail. Et quand je peux à nouveau écrire et que je relis mon travail, je le regarde différemment, avec un oeil qui n'est plus le même, qui a pris de la distance. Je peux reprendre mon texte. Mot par mot. Entendre en le lisant que la musique qui s'en dégage est pleine de fausses notes ou qu'elle ne me plaît pas. Alors, je recommence.

Et je me repose la seule question qui vaille : Qu'ai-je vraiment envie de raconter ?
En lisant les nouvelles des jeunes lauréats du concours de nouvelles 15-20 ans, je me suis souvenue qu'en débutant, je me laissait souvent embarqué par mon plaisir d'écrire. J'aimais la sonorité des mots, oubliant, souvent, que je devais aussi raconter une histoire. Pour moi parler d'un personnage et de ce qui lui arrive, c'est penser au concret de sa vie, aux minuscules choses de son existence. Bref, c'est se mettre à sa place."


Voilà quelques très bons conseils : Travailler et retravailler le texte sans relâche, puis laisser reposer cette histoire (comme une pâte à pizza) pour mieux y revenir.
Et ne pas oublier de se mettre dans la peau des personnages ! Essentiel.

Bon courage si tu te lances dans l'écriture.



Version imprimable Enfin les Coups de coeur de cette 8ème édition

Encore de très bons textes gagnants (à lire !)

Note : 3/5 (36 notes)

Les Coups de coeur, c'est pour encourager à continuer d'écrire mais ce sont surtout des nouvelles qui sont de qualités. Alors "Bonne lecture".


Ils ont gagné un coup de coeur du jury (et donc 50 € en bons d'achat Leclerc), voici dans le désordre :

Léo Giroud pour sa nouvelle "Equinoxe"


Maëlle Guilhermet pour sa nouvelle "Le Chasseur de cauchemars"


Ninon Epalle pour sa nouvelle "Le Garçon derrière la porte"


et Théo Ruel pour sa nouvelle "La Fée des givres"


Les garçons font discrètement leur retour dans le club (ultra sélect) des gagnants du concours de nouvelles 15-20 ans.

Anecdote :
L'une de ces nouvelles a même été sérieusement en concurrence
avec la nouvelle
De petites ombres qui a remporté le 3ème prix de cette édition...

Je te laisse trouver laquelle !
(Fais tes pronostics en commentaire de ce billet, si tu veux)



Version imprimable Les gagnants de la 8ème édition

Une remise des prix électrique

Note : 3/5 (35 notes)



Isabelle Collombat vient d'intervenir.
Tout le monde prend conscience que l'on peut devenir écrivain même si l'on a perdu à des concours d'écriture. C'est plutôt rassurant, mais chacun espère encore que son nom sera prononcé au cours de la remise des prix.
Maintenant, chacun retient son souffle à l'annonce des résultats.
Les jeunes, leurs ami(e)s et leurs familles sont venus très nombreux. Le public est sous tension.
Plus de 110 personnes (adultes et jeunes) sont réunis dans la grande salle d'expo...

La remise des lots débute par les coups de coeur du jury puis suit l'annonce des 3 grands gagnants de cette édition.

Les 4 coups de coeur :
"Le Chasseur de cauchemars" de Maëlle Guilhermet, "Le garçon derrière la porte" de Ninon Epalle, "Equinoxe" de Léo Giroud et enfin "La Fée des givres" de Théo Ruel.
Chacun gagne 50 euros (en bon d'achat Leclerc).
Ils ont tous réussi à nous tenir en haleine. Tu découvriras bientôt leur texte dans un prochain billet.


Découvre vite les noms et les nouvelles des 3 grands gagnants de cette édition :
3ème : Camille Grangier pour sa nouvelle De petites ombres.

Elle gagne un bon d'achat de 150 euros.

2ème : Manon Chevalier pour sa nouvelle Douce nuit.

 
Elle gagne 300 euros en bon d'achat Leclerc.

1ère et grande gagnante de cette 8ème édition : Julie Cédo pour sa nouvelle Seul.


Anecdotes :
1. Julie habite dans la région PACA (à Sainte-Tulle)
2. Sa nouvelle a pour thème les attentats de Paris. Elle a donc été écrite en dernière minute, moins de 3 jours avant la date limite d'envoi des nouvelles.
 
Elle gagne 500 euros en bon d'achat Leclerc.

Que des filles une fois encore pour les 3 grands gagnants !!! Et 2 jeunes de 16 ans (2ème et 3ème prix) !!!
Autre détail original : les 3 premiers prix ont été attribués à des nouvelles qui traitent (chacun à sa manière) de thèmes d'actualité : attentats, migrants...


Désolé pour tous ceux qui n'ont rien gagné cette fois-ci, ne désespérez pas.
Bientôt sur le site, les nouvelles des coups de coeur en pdf...
En attendant, tu peux réagir et donner ton propre classement de ces 3 nouvelles.



Version imprimable Une réunion du jury animée

mais un classement assez unanime

Note : 3.2/5 (33 notes)


La réunion du jury s'est déroulée mardi 15 décembre au soir.
Cette année, nous avions la chance d'avoir 2 grandes gagnantes (de la 7ème édition) présentes autour de la table. La troisième a néanmoins donné son classement par téléphone.

C'est donc a 10 que s'est discuté l'attribution des prix.

Cette édition est particulière à plus d'un titre :
L'un des grands gagnants habite la région PACA
Chaque année, nous avons de participants d'autres régions de France, mais ils n'obtiennent pas souvent l'un des 3 premiers prix.

5 gagnants sur 7 habitent proche de Valence-Romans.
 
Dans les grands gagnants, il y a donc des jeunes du coin. On espère que tous les jeunes habitant à moins de 30 km de Romans / Bourg de péage viendront à la remise des prix ce samedi 19 décembre 2015 à 15h.

 
Je commence peut-être à en dire un peu trop là...
Rendez-vous samedi pour tout savoir sur cette 8ème édition !

Les membres du jury sont : les gagnantes de la précédente édition (Charlyne Dechaud, Anouk Barbier, Sibylle Bonnefoy, ), 1 représentante de Leclerc - partenaire officiel (Mireille Charin), 4 représentants des lycées  (Danièle Alessandri - Lycée Triboulet, Sylvie Le Sommer - Lycée Terre d'Horizon, Sandrine Begne - Lycée St Maurice et Nicolas Poncet - Lycée Bouvet) et enfin 3 bibliothécaires (Ariane Lantheaume, Jean Maghalaes et Jérémy Faurie).



Version imprimable Partir d'Isabelle Collombat

la nouvelle qui bouscule le plus

Note : 2.6/5 (27 notes)

Dans le recueil "Partir" Isabelle Collombat raconte dix histoires ancrées dans le réel.
Elles proviennent toutes de rencontres que l'auteur a fait avec des gens (adultes ou enfants) d'origines étrangères. Pas mal d'injustices au programme...

Je trouve que certaines nouvelles auraient mérité d'être un peu plus concentrées ou que les allusions à l'histoire de certains pays ne sont pas facile à saisir. Mais une chose est sûre, ces nouvelles nous ouvrent les yeux.

Pour moi, la plus forte c'est "Permis de conduire", elle raconte l'histoire d'une femme qui veut passer le permis de conduire. Sa belle-mère ne comprend pas ce choix et va même tout faire pour la dissuader...
Une nouvelle qui m'a bien bousculé !
J'avais la rage en la lisant.



Version imprimable Isabelle Collombat, super rencontre à venir

rdv samedi 19 décembre à la remise des prix

Note : 2.5/5 (27 notes)


Isabelle Collombat sera avec nous lors de la remise des prix.
Elle nous racontera comment elle a écrit des nouvelles pour son recueil Partir, et lira des extraits des nouvelles gagnantes.

Après la remise des prix, elle restera pour discuter écriture et autres sujets, avec tous ceux qui le veulent...

Isabelle Collombat a écrit de nombreux romans pour ado et publié un recueil de nouvelles.
Depuis son super livre "Bienvenue à Goma", elle a écrit plusieurs fois des histoires ayant pour thème le génocide rwandais. Un sujet qui hante cette ancienne journaliste...

Auteure de combats, engagée,
tu peux découvrir ses passions, ses colères et réagir sur son blog
http://isacollombat.canalblog.com/




Version imprimable + de 70 nouvelles

Les membres du jury vont encore se régaler

Note : 2.3/5 (21 notes)


Alors que la phrase nous semblait plus facile à intégrer dans une histoire, vous avez été moins nombreux à participer à cette 8ème édition du concours.
Certain(e)s d'entre vous se sont-ils découragé(e)s ? Etait-ce plus difficile ?
Impossible à savoir...

L'essentiel, ce sont vos nouvelles, avec des titres pleins de promesses :
Babysitting meurtrier / L'Araignée cannibale / Le souffle du cerisier / Arsgang / Elle est tombée love d'un voyou... (entre autres).

Je n'ai pas encore commencé à lire mais je me régale d'avance.

Rendez-vous le samedi 19 décembre à 15h
à la médiathèque Simone de Beauvoir
pour la remise des lots (quelques jours avant noël).

Isabelle Collombat (auteure de romans et nouvelles)
sera avec nous !



Plus d'articles :

Plateforme ViaBloga Modèle Glossy par N.Design Studio Adapté pour ViaBloga par Mitra avec l'aide d'Olivier
RSS - Articles RSS - Commentaires